photo-1461874759164-52a4ea8bdf59

Les symptômes urinaires chez la femme

Qu’est-ce que l’incontinence urinaire?

L’incontinence urinaire est une fuite involontaire d’urine dont se plaint la patiente.

Il convient d’en préciser le type (incontinence urinaire d’effort ou incontinence par urgenturie de type psychogène ou moteur), la fréquence, la sévérité, les facteurs déclenchant et l’impact sur la qualité de vie et sur la vie sociale.

pexels-photo

Les différents types d’incontinence:

Incontinence urinaire d’effort: fuite involontaire d’urine lors d’un effort physique, lors de la toux et d’éternuements. Elle est incontrôlable et non précédée d’un besoin d’uriner.

 

Classification de Stamey des trois stades d’incontinence urinaire d’effort:

– Stade 1: toux, rire, éternuement

– Stade 2: marche rapide, port de charge, changement de position.

– Stade 3: au moindre effort.

 

La physiopathologie de l’incontinence urinaire à l’effort est multifactorielle: insuffisance sphinctérienne, hyper mobilité urètrale, dysfonctionnement neuromusculaire.

 

Urgenturie: désir soudain, impérieux et fréquemment irrépressible d’uriner. (synonyme : urgence mictionnelle).
L’International continence society fait la distinction entre:

– Incontinence urinaire par urgence: Perte d’urine en rapport avec un besoin anormal par sa brutalité et son intensité d’uriner.
– hyperactivité vésicale: Survenue spontanée ou provoquée de contractions vésicales non inhibées.

 

L’incontinence urinaire mixte c’est l’association de l’incontinence urinaire d’effort et de l’incontinence par urgenturie.

 

Thérapeuthique:

Le périnée est un muscle constitué à 60 / 70% de fibres lentes et à 30/40% de fibres rapides.

– L’incontinence urinaire d’effort fera appel au travail des fibres rapides, soit un travail de 2 s. La progression de la rééducation se fera vers un verrouillage périnéal à l’effort, soit un automatisme périnéale.

– L’urgenturie fera appel au reflexe III de Mahony , (périnéo inhibiteur détrusorien) soit avec des contractions longues c’est-à-dire maintenues 10 à 12 s.

 

Bien évidemment il faudra à terme travailler l’ensemble des fibres musculaires mais avec comme première intention répondre à la plainte de la patiente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *